L’obésité, une maladie à traiter médicalement

L’obésité est classée par l’Organisation Mondiale de la Santé comme maladie chronique. Son approche diagnostique et thérapeutique nécessite l’intervention d’un médecin. Il ne faut pas prendre à la légère le surplus de poids. Une investigation médicale est nécessaire pour identifier les causes secondaires de surplus de poids ou d’obésité. L’hypothyroïdie, certains médicaments, comme les antidépresseurs, le syndrome des ovaires poly-cystique et l’hyper-cortisolémie sont autant de conditions qui provoquent un gain pondéral. Une fois le surplus de poids installé, plusieurs problèmes de santé majeurs peuvent surgir. Le diabète, l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires peuvent en être la conséquence.

L’obésité centrale, c’est-à-dire l’accumulation de graisse autour de la taille, est la forme d’obésité la plus dangereuse. Le suivi d’une diète amaigrissante, auprès de certains patients affecté par ces maladies, est parfois une nécessité médicale.

Il est malheureux de constater que plusieurs personnes ou organismes traitent quand même l’obésité sans l’aide de médecins ou d’un diététiste-nutritionniste.

Il ne faut pas tomber dans le piège des publicités trompeuses. Pour bien maigrir, nous devons procéder d’abord à une analyse détaillée des causes et des conséquences de l’obésité et, ceci, pour chaque individu.

Lors d'une cure d’amaigrissement, nous notons des modifications biologiques, chimiques et physiques, sans oublier les conséquences psychologiques. La perte pondérale entraîne parfois une altération corporelle. Pour toutes ces raisons, un suivi médical par un médecin ou un diététiste professionnel s’impose.

La perte de poids est une étape qui finit par amputer le corps d'une partie de ses tissus vivants qui ne sont pas inertes. La graisse corporelle est biologiquement active. Elle sécrète des hormones et des substances qui ont une influence sur notre corps. La tension artérielle et la glycémie (taux de sucre dans le sang) peuvent être modifiées suite à la perte pondérale. Les patients diabétiques ou hypertendus, et même les gens en bonne santé, doivent subir des tests de laboratoire avant, pendant, et après une diète amaigrissante.

De plus, lors des cures d’amaigrissement, le médecin doit ajuster la dose de certains médicaments, surtout chez les diabétiques et ceux souffrant de haute pression. Alors perdre du poids, ce n’est pas un acte banal mais plutôt une étape qui a des conséquences sur la santé des individus.

Contactez-nous

  • 1575, boul Henri-Bourassa O, local 305, Montréal, QC H3M 3A9
  • (514) 419-9277
  • henribourassa@cliniquescmn.ca
  • Trouvez-nous